Dimanche 9 juin

Après leur arrivée à Alicante, la première étape du voyage, les participants en provenance de Genève, sont accueillis par Bruno Prats, son épouse France et les membres ayant atterri la veille. Un bus privé emmène l’assemblée au Domaine El Sequé, dont le vin est produit par Artadi, où un estimé confrère, Juan Carlos Lopez de Lacalle, attend ses invités près d’une table napée de blanc et agrémentée de douceurs et de rafraîchissements. Après une introduction au domaine ainsi qu’à sa philosophie de travail, Juan Carlos mène les membres par ses caves ; l’une moderne avec cuves en inox, l’une ancienne et rénovée contenant des fûts de chêne. La visite se poursuit par une dégustation de cinq vins de El Sequé dans une très belle salle de style épuré alliant modernité des matériaux et tradition de la construction.

Vins dégustés :

Artadi

– Monastrel 2009 : frais, épicé, souple, prometteur
– Monastrel 2007 : complexe, structuré, nez framboise
– Monastrel 2006 : toasté plus rond, puissant
– Monastrel 2004 : profond, minéral , velouté
– Monastrel 2001 : velouté mais légèrement fatigué, mûr

Les membres partent ensuite pour la visite de vignes à quelques kilomètres de El Sequé, guidée par le bras droit de Bruno Prats, Stéphane Point, œnologue français actif dans la région depuis plusieurs années. Poursuite de la découverte du terroir alicantin vers le Domaine Al Final, ouvert spécialement pour la visite de l’Académie, et dégustation de vieux Fondillón. Vers 14h30, heure locale du déjeuner, l’équipée poursuit son chemin vers le restaurant Elias, à Xinorlet, qui s’avère être une expérience culinaire remarquable. Trois vins, élaborés par Bruno Prats et Stéphane Point, accompagnent une farandole de tapas comprenant, entre autres, amandes salées à l’huile d’olive, pain grillé à l’ail et tomates, champignons poêlés, ou hareng fumé, suivie d’immenses plats de arroz, type de paella très fine relevée de poulet et d’escargots, à racler à même la casserole avec une fourchette spécialement conçue pour sa dégustation.

Vins dégustés :

Alfynal 2009, Monastrel pur
Alfynal 2010, Monastrel pur
Alfynal 2011, Monastrel pur
Une crêpe caramélisée aux pommes et glace caramel et des plats de fruits arrivent en dessert et tous les membres, rejoints pour le repas par Juan Carlos Lopez de Lacalle et sa famille, sont repus à tel point que le dîner doit être annulé et chacun regagne sa chambre d’hôtel, profitant de la soirée pour se remettre des excès de la journée.

Lundi 10 juin

Après la réunion annuelle du Conseil, les membres arrivés à l’hôtel dans la soirée de dimanche se rendent aux domaines El Sequé et Al Final, puis poursuivront par un repas au restaurant Elias, tandis que les autres profitent d’une belle journée ensoleillée pour découvrir Alicante. La soirée réunit toute l’assemblée au restaurant La Ereta, perché au sommet d’une montagne surplombant Alicante et offrant une vue imprenable sur la ville illuminée et le front de mer. Le chef Dani Frías prépare un menu composé de créations contemporaines et de variantes traditionnelles, proposant lait d’amandes et crème de tomates, épaule de jabugo (cochon de race ibérique), poisson de mer en sauce et carrés de chocolat et glace vanille, plats accompagnés par les vins suivants:

Chardonnay, Henrique Mendoza, DO Alicante
Albarino, Terras Gauda (Rias Baixas)
Mosyca 2010 (Monastrel, Syrah, Cabernet, Petit Verdot), par Bruno Prats
Mardi 11 juin

L’assemblée quitte Alicante pour la prochaine étape de son voyage espagnol, organisée par Juan José Abo de Juan, et rejoint Valladolid en train. Quelques heures plus tard, les membres arrivent en Ribera del Duero et sont menés jusqu’au domaine Abadia Retuerta, sur lequel trône une ancienne abbaye, imposant édifice, rénovée et transformée en l’hôtel et restaurant Le Domaine. Sur place attendent des voitures tout terrain, menant les membres de par les vignes de la propriété jusque vers un imposant chêne, sous lequel sont installées des tables couvertes de délicatesses espagnoles, apprêtées en l’honneur de l’Académie. Jambon ibérique, fromages, tapas et croûtons aux tomates préparés pour les convives accompagnent divers vins produits au domaine, que sert un personnel prévenant :

– Abadia Retuerta, Selección Especial 1999

Après cette magnifique collation, la découverte du domaine se poursuit par l’ascension de la vallée dominant le vignoble et offrant une vue imprenable sur les propriétés environnantes, puis par la visite des caves d’Abadia Retuerta. Impressionnante infrastructure de vinification, de stockage et de vente, le bâtiment moderne abrite un important système de production basé entièrement sur la gravité. Une visite de la boutique s’impose avant de s’en retourner à l’abbaye pour un tour du propriétaire avant de passer à table.

Le repas du soir s’annonce aussi généreux que les précédents et offre une vaste palette de produits locaux et de recettes traditionnelles revisitées au style épuré, faisant honneur au décor sobre et élégant qui entoure l’assemblée.

Vins dégustés :

Abadia Retuerta, Le Domaine 2012 (Blanco de Guarda)
Abadia Retuerta, Pago Negralada 1999 (Sardon de Duero)
Mercredi 12 juin

Les membres prennent le TGV pour Madrid et profitent du voyage pour consulter les journaux locaux, où figurent des articles annonçant la visite de l’Académie en Espagne. Arrivés à destination, ceux dont le retour est prévu dans la soirée se séparent des uns qui déjà doivent se rendre à l’aéroport et mettent leur temps libre à contribution pour prendre un dernier déjeuner typiquement espagnol et pour parcourir les rues de la capitale avant de prendre le chemin de leurs domiciles respectifs, jusqu’à la prochaine rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *