par Christopher Cannan

Symposium de Printemps

4 au 12 Juin 2014

Budapest – Lac de Balaton – Héviz – Villány – Szekszárd – Budapest

Mercredi 4 Juin 2014

Visite du parc équestre Lazar à Domonyvölgy à environs 35 kilomètres de Budapest

Notre voyage a débuté par une promenade en chariot dans la campagne, suivie d’un magnifique spectacle avec des chevaux hongrois dans un parc équestre appartenant aux frères Lazar, champions du monde de l’attelage.

Visite et diner de bienvenue au magnifique Château Royal de Gödöllő. Construit au 18ème siècle, le château de style baroque a été le lieu de repos favori de la célèbre Reine Elisabeth de l’Empire Austro- Hongrois, mieux connue sous le nom de Sissi. Nous étions reçus par une jeune actrice qui se présenta dans une robe de soirée d’époque. Un voyage dans le temps. Parlant parfaitement le français, nous avons vécu une visite à la fois divertissante, amusante et intéressante.

Pendant le diner nous avons dégusté quelques excellents vins hongrois présentés par Robert Cey-Bert, notamment un très bon Tokaj sec 2011 de Oremus, un Kékfrankosde Tibor Gál de la région de Eger et deux grands vins liquoreux de Tokaj : Disznókö 5 Puttonyos Aszú 1993 qui étonnamment accompagnait très bien un plat de chevreuil aigre-doux et enfin un superbe Tokaj Szamorodni d’István Szepsy avec un dessert crémeux.

Jeudi 5 Juin 2014

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ACADEMIE INTERNATIONALE DU VIN à l’Hôtel Kempinski à Budapest.

1) Introduction du Chancelier Raymond Paccot évoquant des sujets qui seront débattus au Symposium de l’automne, entre autres :
– Défense du Vin Noble.
– Utilisation des pesticides dans les vignobles.
– Diabolisation du vin par les pouvoirs publiques.

2) Intervention de Monsieur Andras Hokay, Président du comité des experts du secteur viti-vinicole de Hongrie :
– Mise en place d’un projet de «marketing » pour toutes les régions de Hongrie.
– Publication de livres et documentation sur les vins hongrois financés par l’état.

3) Intervention de Monsieur Zoltán Heimann, Président du Conseil National des Communes Viti- Vinicoles.
– Discours intéressant sur l’histoire récente de la Hongrie et l’impact sur la production et la qualité des vins.
– Evocation des conséquences du Traité de Versailles en 1920 et de la perte de l’Empire Austro Hongrois.
– Les conséquences de la période communiste après la deuxième guerre mondiale.
– Depuis 1990 et la fin du communisme, mise en place d’une nouvelle législation, recherche des solutions pour améliorer la qualité des vins, potentialiser les cépages locaux et une coopération avec les pays voisins, surtout l’Autriche.
Présentation de la situation actuelle :
– 70 000 hectares de vignobles
– 70 000 producteurs dont beaucoup possèdent de petites superficies à cause de la politique menée pendant la période communiste.
– Une moyenne de 3500 plantes par hectare en augmentation vers un objectif de 5000 plantes.
– Précipitation moyenne annuelle de 550 – 600 ml, variable selon les régions.
– 3,5 millions d’hectolitres de production moyenne.
– 90% consommé en Hongrie, 10% exportation.
– 12ème pays producteur dans le monde.
– Consommation 30 l. / habitant dont 12% à 15% de vins importés.
– Plantations : 70% cépages blancs, surtout Olasrizling et Furmint ; 30% cépages rouges, Kékfrankos (Blaufränkisch) dominant.
– Les cépages rouges sont majoritaires dans le sud du pays avec un climat plus méditerranéen. Au nord, les cépages blancs dominent avec un climat plus continental.

4) Conférence de Monsieur Robert Cey-Bert au sujet des prestigieux vins de Tokay, leur histoire et la situation actuelle, surtout en relation avec les problèmes liés avec les vignobles plantés au nord de l’appellation qui, depuis le Traité de Versailles, se trouve en Slovaquie. Cet important sujet sera l’objet d’un texte séparé.

5) Ensuite nous avons dégusté un excellent vin apporté par Monsieur Zoltán Heimann de son propre vignoble dans la région de Szekszárd : Heimann – Franciscus, un assemblage rare et réussi de Sagrantino et Cabernet Franc.

Lors de l’Assemblée les participants ont reçus un dossier contenant :
– Une étude en anglais « SOS Tokaj Wines » sur la situation tragique des grands vignobles historiques de Tokaj.
– Une étude sur le symbolisme du vin « Dieu et Vin »
– Deux livres sur les meilleurs vins hongrois « Hungarian Wines of Excellence 2014 »

Départ pour le Lac Balaton.

VIGNOBLES DU LAC BALATON

Après une heure en autocar nous sommes arrivés dans la région du Lac Balaton. Il s’agit du plus grand lac l’Europe, bordé de paysages magnifiques. Des collines verdoyantes dominent au sud du lac alors que des volcans éteints sont répartis sur la rive nord.

VISITE DE LA CAVE JÁNOS KONYÁRI à BALATONLELLE

Nous sommes reçus dans le jardin de Monsieur Konyári, élu vigneron de l’année en Hongrie en 2008. Ses vignobles d’environ 35 hectares sont au sud du lac dans l’appellation Balatonboglár avec des sols de loess, sables et argiles. La production est d’environ 250 000 bouteilles par an.

Sous un magnifique cerisier, nous avons dégusté deux vins : Loliense Blanc 2013, un assemblage réussi de Sauvignon Blanc, Chardonnay et Olaszrizling puis un rosé pétillant « Lolipop », commercial et sans intérêt.

Ensuite, nous sommes montés à pied par un petit chemin menant à un restaurant offrant une vue superbe sur le lac et appartenant à Monsieur Konyári. Nous avons dégusté plusieurs vins de la région du Lac Balaton avec un excellent repas hongrois ; une soupe d’agneau suivie d’un plat avec du canard, de l’oie, du porc et des pommes de terre.

Il y avait deux vins de la rive nord du lac produits sur les sols volcanique, un Csopaki Rizling 2013 de la cave Jásdi et un Csopaki Chardonnay « Nagykuti » 2011 de la même cave. Ensuite quatre excellents vins de la cave Konyári qui ont permis de confirmer que cette cave est l’une des meilleurs de la région :

  • « Szárhegy », un assemblage réussi de Olaszrizling, Chardonnay, Sauvignon Blanc et Hárslevelű, une cuvée de 5000 à 8000 bouteilles produites seulement lors des meilleurs millésimes.
  • « Jánoshegye » Kékfrankos 2011, un rouge léger et agréable à boire frais.
  • « Ikon 1199 » 2011, 85% Syrah, 15% Cabernet Franc. Encore jeune mais bien fait avec des notes poivrées typiques du Syrah.
  • « Páva » 2009, un assemblage de Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc avec un peu de Petit Verdot. Un vin puissant de 15°, trop jeune mais avec du potentiel. Un des meilleurs vins rouges dégustés pendant le voyage.

Après ce déjeuner tardif nous avons continué notre voyage jusqu’à Héviz, une ville de bains thermaux, à proximité du lac Balaton, connue pour son lac d’eau chaude thermale situé dans un ancien cratère de volcan de 35 hectares.

A l’Hôtel Lotus nous avons assisté à une diner–dégustation accompagné de vins des régions volcaniques de la rive nord du Lac Balaton.

Laszló Szeremley nous a présenté plusieurs excellents vins blancs d’appellation Badacsony de sa cave située en région de sols volcaniques, au bord du lac, donnant des vins blancs minéraux et équilibrés. Ces vins sont certainement parmi les meilleurs que nous ayons dégustés en dehors de la région de Tokay. Il y a 1600 hectares plantés dans l’appellation. La cave Szeremley cultive 90 hectares sur des terrasses de basalte dans le parc national de Balaton. Nous avons dégusté :

  • Huba Szeremley – Badacsonyi Szürkebarát (Pinot Gris) 2011. Beau vin et surtout un très bon rapport qualité /prix à € 4.50 prix consommateur.
  • Huba Szeremley – Badacsonyi Rajnai (Rhin) Rizling 2008. Encore très frais et minéral pour un vin de 5 ans.
  • Huba Szeremley – Kéknyelü 2006. Le Kéknyelü est un cépage rare, seulement 44 hectares en Hongrie. Il a besoin d’un autre cépage, le « Budai zöld » pour féconder. Le vin est puissant et a besoin de vieillir avant d’être mis sur le marché. Le vin a passé 3 ans en fûts de chêne avant d’être mis en bouteille en 2009.

Avec un bon diner et un pâté de sanglier, une soupe de champignons suivie d’un rôti de veau nous avons dégusté des vins du terroir volcanique du Mont Somló, au nord-ouest du Lac Balaton et de la vallée de Mura de la région de Zala.

De la région de Somló, situé à environ 40 kilomètres au nord-ouest du lac sur les mêmes sols volcaniques, nous avons apprécié les vins de la cave Kreinbacher :

  • Kreinbacher Nagy-Samlói Harslevelü 2011
  • Kreinbacher Nagy-Samlói Juhfark (queue de brebis) 2012. Cépage local de qualité. Bon vin, frais, floral, minéral avec une bonne longueur.
  • Kreinbacher Nagy-Samlói – Cuvée 2011 – Gewurztraminer. Un vin sec et frais avec les arômes épicés et classiques d’un bon Gewurztraminer.

De la région de Zala avec des sols loessiques nous avons dégusté un seul vin d’un petit domaine de 5 hectares :

  • Bussay – Csóka, de Csókazölö (raisin du corbeau) 2012. Cépage ancien et très rare. Le vin élevé en bois neuf est assez rustique mais épicé, bien structuré et riche. Il ne reste qu’environ 5 hectares plantés avec ce cépage dans le monde.

Vendredi 6 Juin 2014

VIGNOBLES DE VILLÁNY

Après deux heures de route depuis Héviz nous sommes arrivés à Villány, un petit village touristique à l’extrême sud de la Hongrie connu pour ses vins rouges. La surface en vignobles est d’environ 2600 hectares sur des sols loessiques et argileux. Le climat subit des influences méditerranéennes avec 600 ml de pluie et 2000 heures de soleil par an en moyenne.

Nous sommes reçus par Erik Sauter et la famille Tiffán. A l’arrivée, une dégustation dans 5 caves de la région a été organisée à notre attention. Chaque cave a amené deux vins rouges :

  • Bock Winery : Kadarka 2012 et Kékfrankos Selection 2012. Deux vins légers et agréables à boire jeunes. Le Kékfrankos était particulièrement charmeur, bien fait avec une bonne longueur. Bonne impression.
  • Csányi Cellar (Château Teleki) : Cabernet Sauvignon 2012 et Borklub 2009 (80% Cabernet Franc et 20% Petit Verdot). Cave importante produisant 2 millions de bouteilles. Vins corrects.
  • Jekl Cellar : Kadarka 2009 et Unicornis 2009 (Merlot). Deux vins agréables et prêts à boire. Le Kadarka est léger, idéal comme vin d’été. Avec 16° d’alcool ce Merlot n’est pas un bon exemple du cépage.
  • Malatinsky Organic Wine Estate : Kuria – Cabernet Franc 2011 et 2008. Les deux vins étaient agréables mais encore jeunes, avec une bonne fraicheur en bouche.
  • Vylyan Cellar : Pinot Noir 2009 et Montenuovo Cuvée 2009 (Cabernet Franc, Merlot, Syrah et Zweigelt). Le Montenuovo cuvée était léger et frais, très agréable. Par contre je ne crois pas que Villány est une bonne région pour le Pinot Noir… trop chaude.

Ensuite nous étions reçus pour un déjeuner / dégustation chez Tiffán avec des vins de la famille Tiffán et d’Erik Sauter vinifié chez Tiffán. Avec du foie gras, du canard rôti et un excellent vieux fromage de Gouda, nous avons dégustés les vins suivants :

  • Tiffán’s Olaszrizling et Rhein Riesling 2013 : Elevé en cuve inox. Frais, minéral et agréable. Un des rares vins que nous avons dégustés avec une capsule à vis.
  • Domaine Mondivin Rosé 2013 : Un vin du domaine d’Erik Sauter. Un rosé puissant et intense issu de 100% Cabernet Sauvignon.
  • Tiffán’s Cuvée « Régimódi » 2012 : Un vin issu de Ördögárok (Portugieser) et Dülö (Kadarka). Un vin facile, fruité, très agréable et charmeur.
  • Domaine Mondivin Vieilles Vignes Cabernet Franc Quintessence 2009 : Encore jeune mais avec un bon potentiel. Frais et épicé avec les tanins présents en fin de bouche.
  • Tiffán’s « Elysium » Ördögárok-Dülö 2008.
  •  Domaine Mondivin « Sterntal » Cabernet Franc 1999 : Un vin sur le déclin mais intéressant de voir un vieux vin de la région.
  • Tiffán’s « Grande Sélection » 1999, 50% Cabernet Sauvignon, 50% Cabernet Franc : Très beau vin, surtout avec le fromage hollandais ! Prêt à boire et avec la personnalité d’un grand Bordeaux bien évolué. Peut être le meilleur vin rouge de tout le voyage !

En résumé les vins de Tiffán et d’Erik Sauter sont parmi les meilleurs que nous ayons dégustés pendant notre séjour à Villany. Erik a acheté 4 hectares de vignobles en 1993 dans quatre endroits différents connus pour la qualité de leurs terroirs. Il travaille en étroit partenariat avec Ede et Zsolt Tiffán, sans doute un des noms le plus célèbres en Hongrie en matière de vins rouges de qualité. Les vins ont été commentés avec enthousiasme par Willi Bründlmayer.

Après le déjeuner nous avons visité le Château de Siklós avec démonstrations de combats médiévaux et des vues splendides sur le vignoble de Villany depuis les remparts.

Visite SAUSKA CELLAR – Villany

Une cave fondée par Christian Sauska, originaire de la région de Villány, après son retour des Etats Unis en 1990. Actuellement il est propriétaire de 70 hectares de vignes à Villány, en cours d’acquisition de 30 hectares supplémentaires. Egalement 50 hectares de vignes à Tokay où il possède une seconde cave.

Nous avons été reçus par Péter Pohl, directeur de la cave. Après la visite de la cave construite en 2006, nous avons dégusté plusieurs vins de Villány et de Tokay. Les vins de Tokay étaient plus intéressants que les vins de Villány qui manquaient de personnalité et, sans doute, ont été produits pour les marchés à gros volumes. Ceci dit, le Kékfrankos 2011 de Villany, à €13.00 prix public représente un bon rapport qualité prix avec une belle fraicheur.

ATTILA GERE Wine Cellar – Villány

Visite de cave avec la fille de Monsieur Gere suivi d’une dégustation / diner l’Hôtel Crocus à Villány, appartenant à la famille Gere.

Production de 500 000 à 600 000 bouteilles par an avec un vignoble d’environ 75 hectares dont 10 hectares en association avec la famille Weninger, un producteur de Sopron. Cave moderne, construite en 2002. Elevage en inox et fûts de bois hongrois de la région de Tokay. Une entreprise commerciale et professionnelle.

Avec un repas à forte influence française nous avons dégusté :

  • Olaszrizling 2013 : Simple et agréable. Vinifié et élevé en inox.
  • Portugieser 2013 : Un vin léger de soif à boire frais.
  • Athus Cuvée 2011 : Assemblage de Kékfrankos, Cabernet Sauvignon et Portugieser. Un peu plus complexe.
  • Weninger & Gere Rosé 2013 : Kekfrankos et Pinot Noir.
  • Csillagvölgy – Sauvignon Blanc 2013 : Classique et frais.
  • Gere Cabernet Sauvignon 2009 : Riche et puissant avec une bonne concentration et équilibre.
  • Kopar – Villányi Cuvée 2009 : Assemblage de Cabernet Franc, Merlot et Cabernet Sauvignon.
  • Solus – Merlot : Vin puissant à 15°, très riche et intense mais manque d’élégance.
  • Gere – Cabernet Franc 2003 : Sur le déclin.
  • Attila 2007 : Assemblage de Cabernet Franc, Merlot et Cabernet Sauvignon. Vin très puissant, assez vert. A besoin de vieillir.

Pendant le repas nous avons eu la grande surprise et plaisir de pouvoir écouter Silvie Jensen chanter des extraits de Carmen et les Noces de Figaro …une expérience sublime !

Par ailleurs Angelo Gaja a fait un commentaire très évocateur et intéressant sur la valeur de l’artisanat et la perte de savoir-faire pendant la période communiste.

Ainsi s’est terminé notre visite à Villany avec une certaine déception et le sentiment que les producteurs cherchent encore le chemin à suivre. Certains ont choisi la voie commerciale avec des gros volumes, sans vraiment se soucier du potentiel de qualité de la région. Les vins de Tiffan et Erik Sauter étant l’exception.

Samedi 7 Juin 2014

VIGNOBLES DE SZEKSZÁRD

Départ de Villány en autobus avec un discours philosophique de Robert Cey-Bert au cours du voyage sur la comparaison entre l’occident et l’orient et l’influence de l’orient sur la Hongrie.

A une heure au nord de Villány, nous nous sommes arrêtés à Decsi – Szölöhegy dans la région viticole de Szekszard sur la rive droite du Danube à environ 100 kilomètres au sud de Budapest. Le vignoble couvre environ 2500 hectares sur des collines de loess.

Visite FRITZ Winery – Decs

Après l’accueil et un verre de Kadarka, cépage rouge vinifié en blanc, nous avons fait une promenade dans les vignes avec des points de vue magnifiques sur la Vallée du Danube. Le vignoble de Fritz est de 35 hectares dont 50% Kékfrankos, 15% Kadarka, 35% Cabernet Sauvignon, Merlot et Cabernet Franc. Nous avons débattu sur le désir de la famille de remplacer 10 hectares de Kékfrankos avec 10 hectares de Cabernet / Merlot. Le Cabernet étant à la mode en Hongrie et le Kékfrankos peu connu à l’export. L’argument perpétuel entre la protection des cépages locaux et les nécessités commerciales.

Ensuite pendant la visite des caves impressionnantes nous avons dégusté quelques vins, accompagnés de musique hongroise :

  • Fritz Kadarka 2011 : Epicé et léger. Idéal avec un goulasch !
  • Fritz Bikavér (Sang de Taureau) 2011 : 50% Kékfrankos, 50% Autres. Egalement épicé avec plus de structure.
  • Fritz Kékfrankos 2011 : Frais mais austère avec un nez poivré et boisé. A besoin de temps pour évoluer.
  • Fritz Medicina Cuvée – Aranydomb 2009 : 80% Cabernet Sauvignon, Merlot et Cabernet Franc, 20% Kékfrankos et un peu de Pinot Noir. Un vin élégant et charmeur, facile à boire.

Avec un repas rustique composé d’une soupe, de canard et de porc pris sur la terrasse de la cave, nous avons dégusté d’autres vins, le tout accompagné de musique :

  • Fritz Kékfrankos Rosé 2013. Agréable avec la soupe à l’estragon.
  • Josef Fritz Tanya Cuvée 2011 : Kékfrankos, Cabernet Sauvignon et Merlot. Servi trop chaud pour l’apprécier à sa juste valeur.
  • Fritz Cabernet Franc 2011 : Egalement trop chaud.

Pendant le repas Robert Cey-Bert nous a régalé avec des chants hongrois !

BUDAPEST

Diner de Gala à « Vigadó » – l’Académie des Arts Hongrois à Budapest.

Une belle soirée dans un endroit magnifique et emblématique. Le Palais de l’Académie des Arts Hongrois a été construit en 1896 à l’occasion des festivités autour du millénaire de la Hongrie. Il a été rénové récemment après avoir été en partie détruit pendant la seconde guerre mondiale.

Nous avons diné dans une pièce monumentale ayant une vue splendide sur le Danube et sur les monuments historiques du Château Royal et de la Cathédrale gothique Mátyás illuminés de Buda. Le diner de gala a été accompagné par un orchestre de chambre classique de grande qualité.

Avec un consommé de poulet et légumes suivi du canard et d’un dessert, nous avons dégusté quelques excellents vins :

  • Oremus – Tokay Dry Furmint 2011
  • Sümegi Kadarka de Baja 2012
  • Tokaj Béres – 5 Puttonyos Aszú 2005 – Béres Szölöbirtok : Un bon Tokay.

FIN DU VOYAGE SYMPOSIUM DE PRINTEMPS « L’ACADEMIE INTERNATIONALE DU VIN « – 1re PARTIE

________________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *